A quelles aides puis-je prétendre ?

Pour vous aider dans la prise de décision de vos travaux, voici une présentation de quelques aides financières auxquelles vous pouvez prétendre selon le type de travaux.

Le CITE

Le crédit le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) permet aux propriétaires occupants ou aux locataires une déduction d’impôts de 30% des dépenses d’acquisition d’un nouveau système de chauffage à haute performance énergétique, d’isolation thermique ou d’un équipement de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable.

Comment bénéficier du crédit d’impôt transition énergétique (CITE) ?

Depuis le 1er janvier 2015, vous devez faire appel à des professionnels qualifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour bénéficier de cette aide.

La Prime énergie Quelle Énergie :

Cette prime s’adresse à tous les particuliers qui effectuent des travaux de rénovation énergétique (changement de mode de chauffage, isolation des murs et des fenêtres…) dans leur résidence principale à condition que cette dernière soit achevée depuis au moins 2 ans. Cette prime vous permet d’amortir de façon considérable le coût de vos travaux de rénovation énergétique.

Le montant de la Prime énergie Quelle Énergie varie en fonction de nombreux critères. Les individus concernés sont invités à réaliser une simulation afin de connaître leurs droits.

L’Eco PTZ

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement. Ce prêt peut être accordé au propriétaire bailleur ou occupant d’un logement ancien, et au syndicat de copropriétaires jusqu’au 31 décembre 2018.

Vous pouvez bénéficier du PTZ que vous soyez :
  • Propriétaire occupant ou bailleur
  • Une société civile non soumise à l’impôt sur les sociétés et dont au moins un des associés est une personne physique
  • Copropriétaire (et non le syndicat de copropriétaires) occupant ou bailleur, pour financer votre quote-part de travaux entrepris sur les parties et équipements communs ou sur les parties privatives à usage commun de la copropriété, et/ou pour financer les travaux réalisés dans votre lot de copropriété.
Aides de l’ANAH et programme « Mieux habiter » :

Si vous êtes propriétaire de votre maison ou de votre appartement, les travaux de rénovation énergétique sont compatibles avec les aides de l’ANAH. Le logement doit être finalisé depuis au moins 15 ans.

Pour des travaux dits « lourds », la prise en charge s’élève à 50 % dans la limite d’un chantier à 50 000 € HT. En parallèle, les rénovations énergétiques, jusqu’à 20 000 € HT, sont financées par l’ANAH à 35 % ou 50 %.

Le programme « Habiter Mieux » est un accompagnement supplémentaire dont peut bénéficier le propriétaire grâce au fonds d’aide à la rénovation thermique des logements (FART) de l’ANAH. Le dispositif accompagne également les propriétaires dans le diagnostic thermique et le montage des travaux.

TVA à 5,5 %

Les travaux d‘amélioration de la qualité énergétique éligibles au crédit d‘impôt développement durable et leurs travaux indissociablement liés bénéficient du taux de TVA à 5,5 %.
Les locaux doivent être achevés depuis plus de deux ans au début des travaux.

Le Pacte Énergie Solidarité :

Destiné à tous les propriétaires d’une maison de plus de 15 ans avec isolation vieillissante et sous conditions de ressources, le Pacte Energie Solidarité permet à ses occupants de rénover leurs combles perdus pour la somme symbolique de 1 €.

En pratique, ce dispositif s’adresse à une mission bien particulière : le soufflage au sol de laine de verre minérale, une opération qui dure deux heures seulement. Cette solution est accessible pour une surface illimitée.

Comment entretenir son poêle ou insert ?

L’entretien d’un poêle à bois

Le manque d’entretien de votre poêle peut altérer ses performances, et même la sécurité de votre installation. Quelques comportements à adopter pour entretenir facilement votre poêle :

– le nettoyage de la vitre : utilisez des produits d’entretien spécialement conçus pour nettoyer les vitres ou du papier journal humide sur lequel vous aurez déposé de la cendre et avec lequel vous frotterez la vitre de votre poêle (solution plus écologique !).

– le joint de la vitre : changez le joint de porte tous les ans. Il est nécessaire de garantir une bonne étanchéité à l’air pour les poêles à bois et les inserts, sinon le tirage peut être altéré.

– le nettoyage du cendrier : vous n’êtes pas obligés de nettoyer de fond en comble votre poêle en le vidant de toute sa cendre. Celle-ci est en effet nécessaire au bon fonctionnement du poêle. Il faut simplement vider le cendrier quand cela est nécessaire.

 

L’entretien d’un poêle à granulés

– le nettoyage du réservoir : aspirez régulièrement votre réservoir. En effet, lorsque vous rechargez le réservoir de granulés, des poussières viennent se déposer au fond du réservoir et peuvent nuire au bon fonctionnement de l’appareil.

– le nettoyage du cendrier : videz le cendrier et veillez à ce qu’aucune poussière ne tombe dans le réservoir.

– le nettoyage de la vitre : comme pour le poêle à bois, il est conseillé de bien nettoyer la vitre de votre poêle à granulés. A noter : les granulés de bonne qualité laissent peu de dépôt et permettent un entretien plus rapide.

– le nettoyage du brasier : comme pour le réservoir, aspirez le brasier à chaque recharge.

– la révision annuelle : elle est nécessaire au bon fonctionnement de votre chauffage. En général elle est réalisée par le professionnel revendeur.

Comment faire des économies de chauffage ?

Il est possible d’observer quelques conseils pour réduire sa facture de chauffage sans minimiser son confort. En voici quelques exemples non exhaustifs :

– Préservez la chaleur en mettant des rideaux aux fenêtres. Il existe des rideaux thermiques qui renvoient la chaleur vers le centre de la pièce. On peut utiliser aussi des rideaux occultants.

– Pensez à laisser de l’espace autour de votre chauffage pour favoriser la diffusion de la chaleur. Pour exemple, un chauffage placé derrière un canapé sera inefficace. En effet, l’air chaud doit circuler facilement dans une pièce pour mieux se diffuser.

– Aérez bien les pièces exposées à l’humidité telles que la salle de bain. Réduire l’humidité de son logement permet de réduire la puissance des chauffages pour obtenir la même température.

– Bannissez les radiateurs d’appoints. Ils sont en général très énergivores et peu efficaces.
Si vous avez besoin de ce type d’appareil c’est que votre chauffage principal est vieillissant, voire défaillant et qu’il consomme déjà trop. Quitte à faire des dépenses supplémentaires pensez à une rénovation durable !

– Dépoussiérez régulièrement vos radiateurs pour améliorer leurs performances. Vous bénéficierez ainsi d’un air plus sain en évitant que la poussière ne vole quand vous mettez vos radiateurs en route.

Instal’au Poêle vous propose ses services dans le domaine du chauffage et de l’électricité en Meuse, dans toute la Lorraine et les régions limitrophes.

3 Chemin de Saint-Vitre
55130 Gondrecourt-le-Château
0806 110 234

NOUS CONTACTER





Nos partenaires